ActualitésActualités sur BitcoinMinage

Bitcoin se passera d’Elon Musk et de ses tweets dévastateurs

Groupement de mineurs Bitcoin décidé à réhabiliter Bitcoin, le Bitcoin Mining Council préfère se passer de Musk et de ses tweets dévastateurs.

Entre la communauté Bitcoin et Elon Musk, ce n’est plus franchement le grand amour. Le milliardaire et patron de Tesla avait su pourtant s’attirer les faveurs du monde des cryptomonnaies en acceptant le BTC comme moyen de paiement.

Le constructeur investissait en outre 1,5 milliard de dollars de trésorerie dans Bitcoin. Par la suite, Musk rompait avec la première des cryptomonnaies, dénonçant sa consommation d’énergie. Plusieurs de ses tweets faisaient plonger le cours du Bitcoin.

Your capital is at risk.

Elon Musk trop imprévisible pour les mineurs BTC

Décidé à redorer l’image verte de la crypto, le Bitcoin Mining Council préfère donc se passer de lui et limiter ainsi les risques de voir ses messages enfoncer encore un peu plus le prix du BTC. Pour rappel, ce conseil réunit les principaux mineurs nord-américains.

Et si cette initiative associait Elon Musk au départ, à la demande de Michael Saylor, PDG de MicroStrategy et baleine Bitcoin, la suite de l’aventure se fera sans lui. Le Bitcoin Mining Council tient à le faire savoir.

Michael Saylor poursuit, quant à lui, son engagement au sein du Conseil. Avec plusieurs milliards de dollars de trésorerie investis en Bitcoin, il est peu probable que le dirigeant publie sur Twitter des messages susceptibles d’impacter son cours.

Saylor décrit le Conseil comme « un forum volontaire et ouvert de mineurs de Bitcoin engagés envers le réseau et ses principes fondamentaux. » Son discours se veut donc positif. Ainsi, « Nous encourageons la transparence, partageons les meilleures pratiques et éduquons le public sur les avantages de Bitcoin et du minage de Bitcoin. »

Des tweets désastreux pour le cours du Bitcoin

Les mineurs auront fort à faire pour réhabiliter le BTC. Celui-ci repose sur un consensus de Proof-of-Work, très gourmand en puissance de calcul et donc en énergie. Sa consommation supplante celle de pays, comme la Norvège.

C’est la raison officielle pour laquelle Tesla rompait avec Bitcoin. Le constructeur, soucieux de son image environnementale, était sous pression.

« Nous sommes préoccupés par l’augmentation rapide de l’utilisation de combustibles fossiles pour le minage et les transactions de bitcoins, en particulier le charbon, qui produit les pires émissions de tous les combustibles », écrivait Musk le 12 mai.

A son habitude, le dirigeant se montrait ensuite ambigu, laissant craindre la vente de son milliard de dollars de Bitcoin, avant finalement de démentir. Musk enfonçait le clou par la suite, suggérant dans un tweet une rupture avec le BTC.

Your capital is at risk.

Le résultat ne se faisait pas attendre. Alors qu’il évoluait vers 39.200$ avant l’intervention d’Elon Musk, le Bitcoin chutait sous le seuil de 37.000$. Cela représentait une baisse de près de 6% en quelques heures.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé