ActualitésBanque

La Chine en passe de finaliser le développement d’un crypto-Yuan

Crédit : Pixabay

La banque centrale chinoise est en bonne voie d’achever la conception de sa monnaie numérique. Le développement des fonctionnalités essentielles serait ainsi bouclé et la Chine s’attèlerait au volet législatif de l’émission d’une CBDC.

 

Les banques centrales des grandes puissances économiques mènent toutes actuellement des réflexions, voire des expérimentations, autour des monnaies numériques régulées ou CBDC. La Chine est peut-être le pays le plus en avance dans ce secteur, même s’il est difficile de le confirmer faute de communication officielle des autorités.

D’après le site chinois Global Times, une nouvelle étape a été franchie dans le développement d’un crypto-Yuan, une monnaie électronique et souveraine émise par la banque centrale. En partenariat avec des sociétés privées, celle-ci aurait donc finalisé une première mouture fonctionnelle.

Les fonctions essentielles d’un e-Yuan réunies

Un e-Yuan doté des fonctions de base ou indispensables conçu, les autorités chinoise s’attèlent désormais à la rédaction des différentes lois permettant la mise en circulation de la monnaie de banque centrale.

C’est en tout cas ce qu’avancent des sources au sein de l’industrie impliquées dans le projet. Et selon le quotidien chinois, la crise actuelle, qui a poussé les Etats à déverser des liquidités et baisser les taux, encouragerait à l’accélération du lancement de cette crypto-monnaie.

La justification ? : « La crypto-monnaie est considérée comme l’outil le plus pratique pour traduire la politique de taux d’intérêt zéro et négatifs d’une banque centrale auprès des banques commerciales. »

La Chine reste à son habitude discrète sur ce sujet sensible de politique monétaire. Quelques mois plus tôt, le responsable du projet au sein de la banque centrale, Mu Changchun, assurait déjà que la recherche fonctionnelle et le test du Digital Currency Electronic Payment étaient achevés.

Le gros du travail n’est pas technique, mais réglementaire

En janvier, la fintech chinoise Alipay a d’ailleurs publié cinq brevets relatifs à cette monnaie de banque centrale. Ceux-ci portent notamment sur l’émission, l’enregistrement des transactions et les wallets.

Si la société n’a pas souhaité commenter ces informations, Global Times rapporte que ces brevets concernent en effet les fonctions de base d’une monnaie numérique, comme la circulation, le paiement, l’émission, mais aussi la lutte contre le blanchiment d’argent.

Toutefois, le volet technique ne représente qu’une partie du chantier nécessaire à l’émission d’une monnaie de banque centrale et à sa régulation. Les différents régulateurs et le législateur doivent encore s’entendre sur un cadre commun et mener des expérimentations à grande échelle avec les banques. Une date de lancement d’un e-Yuan demeure par conséquent incertaine.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*