ENGIE s’associe à Ledger pour sécuriser les données de sa blockchain TEO

Le groupe industriel énergétique français, ENGIE, a conclu un partenariat avec la licorne française, Ledger, dans le but de renforcer la sécurité de sa plateforme blockchain TEO visant à garantir l’origine verte de l’énergie utilisée.

 

D’après LesEchos, ENGIE, anciennement GDF Suez, a choisi de travailler avec Ledger dans le but d’apporter davantage de sécurité à son projet blockchain TEO axé sur la certification de la provenance de l’énergie verte.

La mission de la jeune entreprise française, très populaire pour avoir vendu plus de 1 million de portefeuilles physiques multi crypto-monnaies en 2017, sera de renforcer la sécurité des données enregistrées dans la blockchain TEO.

Pour cela, Ledger va développer des boitiers sécurisés qui seront installés sur les différents appareils des sites producteurs d’énergie verte d’ENGIE tels que les panneaux solaires ou encore les éoliennes.

Grâce à la technologie Ledger, les boitiers seront en mesure d’enregistrer et d’envoyer les données dans la blockchain TEO de manière autonome et sécurisée. Ce système, en premier lieu réservé à ENGIE, sera par la suite offert à d’autres producteurs d’énergie verte.

Le mois dernier, ENGIE s’est associé au groupe Maltem et a créé la startup Blockchain Studio afin de démocratiser l’usage de la technologie blockchain en France.

> Ledger Plex : Le géant du hardware wallet va ouvrir une nouvelle usine en France