Google et Samsung investissent dans la startup derrière Cryptokitties

Dapper Labs, la startup éditrice du célèbre jeu blockchain Cryptokitties, a récolté 15 millions de dollars via une levée de fonds menée par Venrock incluant la participation de Google Ventures et Samsung Next.

 

D’après Bloomberg, Dapper Labs, la startup blockchain derrière le jeu Ethereum de chatons virtuels nommé Cryptokitties, a reçu un financement de 15 millions de dollars.

La levée de fonds a été dirigée par la mythique société de capital risque américaine Venrock et compte de puissants investisseurs tels que GV, le fonds de placement d’Alphabet (Google), la firme d’investissement Samsung Next du groupe Samsung ou encore Andreessen Horowitz (a16z).

Lancé en décembre 2017, le divertissement développé sur Ethereum a rapidement fait beaucoup de bruit, congestionnant complétement le réseau Ethereum, suite au buzz autour du jeu.

Un succès de courte durée, dès janvier, les interactions ont drastiquement diminué, bien qu’une légère reprise semble avoir eu lieu à la rentrée.

Basé à Vancouver au Canada, Dapper Labs utilisera les fonds pour ouvrir une filiale aux États-Unis à Los Angeles et travaillera sur de nouveaux jeux développés sur la blockchain Ethereum.

“Tout le monde pensait que CryptoKitties consistait à acheter des chats. Mais ce n’est que la première étape d’une vision plus large. Nous croyons que la blockchain va changer la vie de tous les jours. Nous y voyons une nouvelle plateforme, à l’instar des réseaux sociaux ou de la téléphonie mobile, il y a quelques années.” a commenté le PDG de Dapper Labs, Roham Gharegozlou.

En mars, Cryptokitties a précédemment levé 12 millions de dollars suite à un tour de financement dirigé par Union Square avec une première participation d’a16z.

David Pakman, associé principal de Venrock, a expliqué que le fait de pouvoir créer des objets de collection uniques pourrait aider à une plus large adoption de la blockchain.

“Il s’agit d’une énorme opportunité et, en cas de succès, cela pourrait être la deuxième vague blockchain adoptée par les consommateurs. Acheter et échanger des crypto-devises peut être amusant pour certains, mais les produits cryptographiques promettent d’être encore plus amusants pour la majorité des gens.” a-t-il déclaré.

Cet été, CryptoKitties a lancé une vente aux enchères en collaboration avec deux associations environnementales et a récolté des fonds afin de protéger les tortues marines menacées.

En septembre, un internaute a payé 600 ethers – soit environ 140 000€ au moment de la vente – pour un chaton virtuel. C’est le Cryptokitty le plus cher jamais vendu.

> OpenSea : L’ebay des cryptokitties lève 2 millions de dollars