Mario Draghi (BCE) : Bitcoin n’est pas une monnaie mais un actif très risqué

Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), a récemment déclaré que les cryptomonnaies telles que Bitcoin ne pouvaient pas être considérées comme de réelles monnaies mais plutôt comme des actifs spéculatifs très risqués.

 

Sur le compte Twitter de la BCE, Draghi s’est exprimé sur la cryptomonnaie dans une courte vidéo.

Bitcoin et les cryptomonnaies, ou tout ce qui y ressemble, ne sont pas réellement des monnaies, ce sont des actifs. Un euro est un euro. Aujourd’hui, demain, dans un mois, ce sera toujours un euro et la Banque centrale européenne est derrière l’euro. Qui est derrière les cryptomonnaies ? Ce sont des actifs très risqués dont la valeur peut varier sauvagement.” a-t-il dit.

L’économiste de 71 ans a ajouté que les cryptomonnaies ne dépendaient pas du ressort de la BCE mais des organismes de protection des consommateurs.

“Nous avons tendance à les considérer comme des actifs spéculatifs très risqués. Leur surveillance et leur régulation ne concernent pas la Banque centrale.”

À l’automne dernier, Draghi annonçait que la banque n’avait pas l’intention de développer sa propre crypto-monnaie et qu’elle observait attentivement les conséquences de l’émission de telles monnaies.

> Ardo Hansson (BCE) qualifie la crypto-monnaie de “conte de fées”

> Le Comité de Bâle alerte sur les risques liés à la croissance des crypto-actifs

Crédit miniature : Pixabay – BCE Franckfurt


La newsletter de Cryptonaute :