ActualitésRegulation

La SEC bloque la token sale de Telegram aux États-Unis

L’organisme de régulation SEC a obtenu de la justice américaine qu’elle bloque temporairement la token sale de 1,7 milliard de dollars de Telegram pour son jeton GRAM.

 

Alors que l’entreprise Telegram s’apprête à lancer son réseau blockchain TON et émettre ses jetons numériques GRAM à la fin du mois, la Security of Exchange des États-Unis poursuit cette dernière et sa filiale TON Issuer pour ne pas avoir enregistré sa token sale en tant qu’offre au sens de la législation fédérale sur les valeurs mobilières.

Selon le document publié par la SEC, Telegram a vendu 2,9 milliards de jetons GRAM à 171 investisseurs, dont près d’un tiers résidant aux États-Unis. A l’hiver 2018, la société avait levé 1,7 milliard de dollars lors de deux ICOs privées de type Simple Agreement for Future Tokens (SAFT).

“Notre action vise à empêcher Telegram d’inonder les marchés américains de jetons numériques qui auraient été vendus illégalement. Nous alléguons que les défendeurs n’ont pas fourni aux investisseurs les informations concernant les activités commerciales de Gram et Telegram, sa situation financière, ses facteurs de risque et la direction, conformément aux lois sur les valeurs mobilières” a écrit Stephanie Avakian, codirectrice de la Division of Enforcement de la SEC.

Suite à l’annonce de la SEC, Telegram pourrait désormais reporter l’émission des jetons GRAM. La firme a annoncé qu’elle évaluait les moyens de résoudre les préoccupations de la SEC et que l’arrivée des tokens pourrait être différée par rapport à la date de lancement prévue, à savoir au plus tard le 31 octobre 2019.

Telegram a indiqué avoir discuté avec la SEC au cours des 18 derniers mois qui ont suivi sa levée de fonds pour son jeton GRAM et être « surpris » que le gendarme financier américain ait décidé de les poursuivre de cette manière.

Récemment, le régulateur a également poursuivi l’entreprise Block.one pour avoir mené une ICO sans avoir, au préalable, enregistré l’offre. L’émetteur de la cryptomonnaie EOS a finalement accepté de payer une amende de 24 millions de dollars.

Bien que les jetons GRAM ne soient pas encore sortis, un marché secondaire existe et certains propriétaires vendent déjà leurs tokens malgré l’interdiction formelle de Telegram.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*