ActualitésBitcoin

Jack Dorsey part en Afrique où se définit l’avenir du Bitcoin

Crédit : Melinda Fiorino - Pixabay

Investisseur crypto et fondateur de Twitter et Square, Jack Dorsey s’envolera en Afrique en 2020 pour 3 à 6 mois. Pour le dirigeant, c’est sur ce continent que se dessine le futur, et notamment celui du Bitcoin.

 

Figure entrepreneuriale de la Silicon Valley, où il a co-fondé Twitter et Square, Jack Dorsey entrevoit l’avenir sur un autre continent. Après un séjour de plusieurs semaines en Afrique, et notamment en Ethiopie, au Ghana et en Afrique du Sud, le dirigeant annonce son retour dès 2020.

Dans un message publié sur Twitter, Jack Dorsey fait savoir qu’il s’installera en Afrique l’année prochaine pour une durée de 3 à 6 mois. Et si le patron de la société de paiement quittera les Etats-Unis, il restera néanmoins dans l’univers technologique.

Potentiel de la blockchain dans la finance et la monnaie

Pour Jack Dorsey, c’est en effet sur ce continent que se dessine le futur, et en particulier celui de la crypto-monnaie et du bitcoin. Cette position est sans doute partagée par la Croix Rouge, dont l’ambition est ainsi de déployer des « monnaies locales » basées sur la blockchain au Kenya.

Le fondateur de Square se rendra-t-il dans ce pays lui aussi ? Il ne le précise pas. Dorsey s’est donc déjà rendu en Ethiopie, un pays qui espère créer 3 millions de nouveaux emplois dans le secteur de l’économie numérique.

Au Ghana, le dirigeant américain a récemment rencontré des développeurs de l’univers des crypto-monnaies. Twitter n’est cependant pas le seul champion US à s’intéresser à ce pays où des sociétés comme Google, Microsoft et Huawei développent déjà leurs opérations.

L’Afrique se dessine globalement comme un terrain d’expérimentation porteur pour les technologies de paiement. L’opérateur français Orange peut en témoigner. Grâce à Orange Money, une solution de paiement sur mobile, il réalise des revenus croissants sur le continent.

Square Crypto veut « renforcer l’écosystème Bitcoin »

De quoi susciter l’intérêt d’autres acteurs, et notamment de Square Crypto, la filiale blockchain de l’entreprise. Cette dernière a procédé à plusieurs recrutements de premier plan, dont celui de Steve Lee, un passionné du Bitcoin et ex-cadre de Google.

Lors d’une session AMA en juillet, Lee ne faisait d’ailleurs pas mystère de l’intérêt de Square Crypto, et de son patron, pour le Bitcoin :

“Square Crypto est (…) une initiative open source visant à renforcer l’écosystème Bitcoin. Nous sommes très, très pro-Bitcoin. Il y a plus que suffisamment de travail à faire pour nous là-bas. Cela dit, nous sommes ouverts aux cas d’utilisation émergents et aux technologies complémentaires à Bitcoin,” déclarait-il.

Or une partie de cet écosystème Bitcoin se développe aujourd’hui en Afrique. Jack Dorsey et Square Crypto ont donc tout intérêt à accompagner ce mouvement, notamment en investissant dans des projets et en recrutant des développeurs.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*