ActualitésRegulation

Libra : Des membres envisageraient de quitter le navire

L’intensification de la pression réglementaire sur le projet Libra commence à effrayer certains membres de la fondation blockchain suisse.

 

D’après le FinancialTimes, deux membres de l’association Libra ont déclaré être inquiets concernant le projet et pourraient bientôt quitter l’aventure. En outre, un troisième estime qu’en soutenant Libra, il pourrait attirer l’attention des régulateurs sur ses propres activités.

Dévoilé en juin 2019, le projet Libra réunit, sous la forme d’un consortium basé à Genève, une trentaine de puissantes sociétés telles que PayPal, Stripe, Spotify, Visa ou encore Coinbase, qui se sont engagées à investir 10 millions de dollars et dont le rôle sera de gérer les nœuds sur le réseau blockchain de la future cryptomonnaie du géant des réseaux sociaux.

Un projet sous haute surveillance

Cet été, deux grandes instances américaines ont tenu des audiences sur le projet en compagnie de David Marcus, le PDG de Calibra (la filiale blockchain de Facebook), et semblaient très préoccupées par l’arrivée d’une monnaie numérique mondiale gérée par une entreprise ayant déjà perdu leur confiance une première fois (scandale Cambridge Analytica).

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G7 ont également annoncé que la crypto-monnaie Libra ne pourrait pas voir le jour tant qu’un cadre réglementaire dédié n’aurait pas été défini.

Plus récemment, Bloomberg rapportait que la Commission Européenne avait ouvert une enquête antitrust sur Libra afin d’enquêter sur un éventuel comportement anticoncurrentiel.

Selon l’une des sources, Facebook aurait dû régler les questions d’ordre réglementaire avant d’annoncer son projet.

De son côté, Facebook serait « fatigué » de défendre l’initiative « tout seul » et aimerait avoir le soutien des autres participants.

Dans son dernier rapport trimestriel, la multinationale américaine a prévenu ses investisseurs que rien ne garantissait encore que sa cryptomonnaie serait lancée un jour.

> Libra : Les Winklevoss (Gemini) ont été approchés par Facebook

> Des législateurs américains se rendent en Suisse pour discuter de Libra

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*