Accueil Masterclass #14 : tout comprendre sur comment fonctionnent les wallets
Actualités sur Bitcoin, Actualités sur Blockchain, Web 3.0

Masterclass #14 : tout comprendre sur comment fonctionnent les wallets

Charles Ledoux
masterclass bitcoin
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Dans ce nouvel épisode sur les basiques du Bitcoin, nous explorons les wallets et leurs intérêts.

Pourquoi avoir un wallet ?

Dans l’épisode précédent, nous avons vu l’importance d’avoir une adresse, notamment pour éviter de perdre ses fonds et de les envoyer dans le néant de la blockchain. Mais pour avoir une adresse, l’utilisateur devra se munir d’un wallet. Également appelée portefeuille.

Pour faire simple, le wallet sert essentiellement à gérer les adresses requises pour recevoir des bitcoins et envoyer vos BTC. Il gère les clés privées qui servent à permettre ses transactions et gère ensuite les transactions.

C’est donc plus un logiciel de management de clés qu’un véritable portefeuille. Puisque les BTC ne sont pas échangés. Seulement les instructions et les ordres de transactions contenus dans les locks output le sont.

Il existe deux types de wallets : les wallets logiciels (hot wallet) et les wallets hardware (cold wallet). 

En somme, un hot wallet est un portefeuille logiciel qui est connecté à Internet et accessible sur mobile ou PC. Ils sont donc moins sécurisés, étant exposés aux hacks et aux virus.

Les cold wallets sont quant à eux plus sécurisés, car non exposés à Internet. Ils vous permettent essentiellement de stocker vos Bitcoins et sont des appareils physiques qui nécessitent donc un coup d’achat.

Les wallets permettent donc d’avoir le contrôle de ses Bitcoins, plutôt que de dépendre d’un exchange ou autre plateforme qui peuvent plafonner vos retraits et vos échanges.

Il est bon de rappeler qu’il est possible de créer autant d’adresses que l’on souhaite. Car le wallet se charge de se souvenir de tout pour nous.

cryptonaute twitter

Comment fonctionne tout cela ?

L’un des enjeux majeurs des portefeuilles est de pouvoir assurer la sécurité des fonds des utilisateurs. Et donc de la sécurité de leurs clés.

En utilisant un système de backup de clés privés par email, comme on peut l’avoir dans le web 2 pour récupérer ses mots de passe, nous exposons les fonds à de nombreuses failles de sécurité. 

C’est pourquoi il a été introduit un protocole de “seed phrase”. La seed phrase est une suite de 12 ou 24 mots qui permet de gérer la création et le stockage des clés privées. La seed phrase est comme un nombre aléatoire généré qui doit absolument être gardé et stocker dans un endroit sûr à l’abri des regards indiscrets. Sur un morceau de papier par exemple.

Sans accès à votre seed phrase, rien ne peut arriver à vos fonds. Vous êtes désormais maître de vos Bitcoins. C’est ce qu’on appelle le “self custody” ou “garde personnelle” en français.

“Fondamentalement, les clés sont organisées comme un arbre, dans lequel une clé est la racine de l’arbre, et cette racine peut avoir n’importe quel nombre de clés enfants. Chaque clé enfant peut à son tour avoir un grand nombre de ses propres enfants, etc.

Les clés sont organisées en arbre, mais c’est un arbre renversé parce que c’est ainsi que les passionnés d’informatique dessinent généralement leurs arbres. De toute façon, la clé racine de l’arborescence (en haut) est appelée clé privée principale.” est-il écrit dans le livre grokking Bitcoin.”

Cette arborescence de clés a été rendue possible par l’introduction des HD wallets. Une mise à jour  des wallets traditionnels. Le protocole est nommé BIP32 et Bitcoin possède désormais différents protocoles qui lui succède : 

“Bitcoin Improvement Proposal 44, ou BIP44, est un protocole qui fournit une méthode structurée pour créer et organiser des clés dans un portefeuille déterministe. BIP44 est une extension de BIP32, qui a introduit le concept de portefeuilles hiérarchiques déterministes (HD), et de BIP39, qui décrit une méthode pour créer une phrase mnémonique comme graine de récupération de sauvegarde. BIP44 propose une hiérarchie spécifique pour les structures de portefeuille qui améliore l’organisation, l’utilité et la compatibilité.” écrit Trezor, marchand hardware wallet.

La seed phrase est donc une suite de 128 bits et permet à cet arbre de clés de pousser et de grandir. Chaque clé et nouvelle branche de l’abre peuvent permettre de créer des adresses à différents objectifs. Une branche peut servir à utiliser des produits sur la blockchain Solana et une autre sur Ethereum.

Mais les paires de clés parentes et enfantes sont générées avec des codes de chaîne, autrement appelé xprv. Ce code de chaîne est comme l’ancêtre de toutes les clés de l’arbre.

En effet, pour créer une clé enfante à partir d’une clé parente, la clé parente est transformée en code 256 ou 512 Bits par la fonction HMAC-SHA512. Lors de l’insertion de ces clés parentes dans cette fonction, le code de chaîne est mis dans le mix pour donner ce code de 512 bits. Il peut être aussi de 256, d’où les seeds phrases de 12 ou 24 mots.

Il permet donc d’amener une entropie dans la création des branches de l’arbre. Chaque xprv est donc différent pour chaque pair de clé, ce qui rend impossible de déterminer toutes les adresses à partir d’un code de chaîne. Les HD wallets permettent donc d’améliorer la vie privée en générant cet arbre de clés avec un code spécifique. 

Sources : Pandul, Grokking Bitcoin.


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram