Accueil La crypto a-t-elle vraiment besoin des meme coins ?
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité, Web 3.0

La crypto a-t-elle vraiment besoin des meme coins ?

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le marché des meme coins a connu une hausse significative depuis quelques années. Avec des tokens star comme le PEPE, le FLOKI ou encore le DOGE, le marché des meme coins ne cesse de s’agrandir. Les avis divergent pourtant grandement au sein de la communauté concernant ce type d’actif si particulier.

La raison d’être des cryptos

Au départ, il y avait Bitcoin, en 2009. Plus tard, il y eut Ethereum, et toute une série d’autres blockchains et solutions de layer 2. Il aura fallu attendre décembre 2013 pour que le tout premier meme coin arrive sur le marché : le Dogecoin (DOGE). S’il ne s’agissait, à l’origine, que d’une blague, force est de constater que le token est profitable.

Le Dogecoin (DOGE) possède aujourd’hui une capitalisation de 17.25 milliards de dollars. À titre comparatif, la capitalisation totale estimée de toutes les crypto-monnaies est de 2.12 billions de dollars. D’autres tokens suivirent, comme le Pepe (PEPE), avec un market cap de 4.12 milliards de dollars, ou encore le Shiba Inu (SHIB), avec un market cap de 9 milliards de dollars.

Les meme coins ne se prennent pas au sérieux. De manière générale, la communauté s’accorde pour affirmer qu’il ne s’agit, finalement, qu’une version 3.0 du loto. Il est alors question de miser sur la bonne crypto et d’attendre en espérant que celle-ci fasse +4,000% pendant la nuit.

Les meme coins parviennent alors, finalement, à proposer une gamification de la finance au travers de tokens accessibles, drôles, et un peu déjantés.

cryptonaute twitter

Une forme de pollution au sein d’un écosystème pourtant prometteur

Seul hic, les meme coins ne sont finalement qu’une série d’actifs purement spéculatifs, sans intérêt réel, avec, pour seule utilité, celle de trader. Dans un écosystème qui tend encore à essayer de faire ses preuves, que faut-il en penser ?

L’image des cryptos n’est-elle pas finalement détériorée en raison de la volatilité extrême des meme coins et des pertes massives que ces derniers entraînent, et ce, souvent sans raison réelle ?

Outre les difficultés, pour le régulateur, à classifier les meme coins, le problème de la réputation des Alt coins est en danger, pour certains. Dans la presse généraliste, les cryptos n’ont pas bonne image. Bitcoin est encore très fréquemment vu comme un Ponzi.

Par conséquent, que penser d’un token à l’effigie d’une grenouille, basé sur des blagues comprises uniquement par la communauté meme et crypto, et qui offre un somptueux -20% à ses heures perdues ?

Un mal nécessaire ?

dominance marché cryptos

La dominance de Bitcoin sur le marché des cryptoactifs est d’environ 55%. Pour le reste, c’est Ethereum qui détient 18% du marché. Le reste est partagé avec l’USDT, le BNB, le SOL, l’USDC, ou encore le XRP. Concernant les meme coins, ils sont majoritairement sur Ethereum et, plus récemment, sur Solana.

L’ETH et le SOL représentent, à eux deux, approximativement 20% du marché. Une donnée relativement maigre face aux autres blockchains et aux autres tokens. Faut-il, alors, réellement craindre les meme coins ? À priori, pas vraiment. Si les volumes sont élevés dans cette catégorie, ils ne représentent, finalement, qu’une niche.

La crypto n’a donc pas exactement besoin des meme coins. Cependant, les meme coins représentent une catégorie d’actifs à part entière.

Quoi qu’on en pense, ils sont populaires, parlent à de nombreuses personnes, et représentent une branche cruciale de tout marché : la spéculation.


Sources : CoinMarketCap


Sur le même sujet :

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram