Accueil De Bardella à Mélenchon, qui se positionne le mieux en faveur des crypto-monnaies ?
Actualités Crypto-monnaies, France, Régulation, Toute l'actualité

De Bardella à Mélenchon, qui se positionne le mieux en faveur des crypto-monnaies ?

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

impot_situation
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Depuis le début de la 5ème république, c’est la 6ème fois que le président de la République dissout l’Assemblée nationale. En conséquence, il faudra organiser de nouvelles élections législatives. Alors que les Français se positionnent pour le 30 juin, quel parti propose les meilleurs atouts pour les investisseurs en crypto-monnaies ? Analyse.

Suppression de la flat tax à gauche

nouveau front populaire

Face à la montée en force de l’extrême-droite, les partis de gauche se sont réunis sous un même groupe : le Nouveau Front Populaire (NFP). Celui-ci rassemble la France Insoumise (LFI), le Parti socialiste (PS), les Écologistes, le Parti communiste français (PCF), mais aussi le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), le Parti radical de gauche (PRG) et le Mouvement républicain et citoyen (MRC), entre autres.

Si la majorité des partis membres du NFP ne sont pas réellement prononcés sur les crypto-monnaies, LFI a proposé la suppression de la flat tax. Celle-ci permet effectivement au gouvernement de taxer à hauteur de 30% les bénéfices réalisés sur le trading de cryptoactifs à partir d’une plus-value annuelle de 305€.

En contrepartie, le parti de Jean-Luc Mélenchon préfère revenir à un barème progressif de l’impôt sur le revenu et rétablir l’exit tax. Cela permettrait potentiellement de réduire l’impôt sur le revenu pour les personnes à faibles revenus et les bénéfices plus faibles en crypto. Pour les personnes et entités qui génèrent, en revanche, des bénéfices importants, la flat tax reste plus avantageuse.

cryptonaute twitter

Le Rassemblement National (RN) mise sur un plafonnement

rassemblement national
Marine Le Pen et Jordan Bardella

De son côté, le parti de Marine Le Pen et Jordan Bardella propose une autre solution. Le RN propose effectivement une taxation des « surdividendes, surprofits et surachats d’actions ». L’extrême-droite souhaite, par ailleurs, limiter la flat tax aux revenus inférieurs à 60,000€. Cette solution a été avancée par le RN afin d’encourager l’économie et de réduire la dette publique.

Les revenus en crypto inférieurs à 60,000€ devraient donc s’acquitter d’une flat tax à 30%. En contrepartie, les revenus supérieurs à ce seuil devraient, potentiellement, s’acquitter d’un impôt progressif, calculé comme celui proposé par le Nouveau Front Populaire.

Au niveau des particuliers, peu de choses changeraient sous un gouvernement d’extrême-droite. Cependant, les entreprises, elles, devraient s’acquitter d’un impôt plus important qu’à l’heure actuelle. Il est toutefois important de noter qu’aucun détail n’a encore été fourni, ni par la gauche, ni par l’extrême-droite, concernant le programme budgétaire relatif aux cryptoactifs.

Les élections législatives se tiendront les 30 juin et 7 juillet. Ces dernières permettront de réélire les députés qui siègeront à l’Assemblée nationale.


Sources : Le régime fiscal des cryptomonnaies, The Conversation, Le Monde


Sur le même sujet :

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram