Accueil Culture : Internet dans les années 2000 et la crypto d’aujourd’hui
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Actualités NFT, Actualités sur Bitcoin, Actualités sur Blockchain, Actualités sur l'Ethereum, Actualités sur le Dogecoin, Opinion, Web 3.0

Culture : Internet dans les années 2000 et la crypto d’aujourd’hui

Charles Ledoux

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

adoption-crypto-monde
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Découvrez ce qu’il manque à l’industrie pour enfin être adoptée massivement et connaître la même trajectoire qu’Internet.

La DeFi est morte ?

Charles Edwards, fondateur de Capriole Fund, a récemment évoqué la difficulté rencontrée par l’industrie lors de ce cycle. Selon lui, l’industrie connaît son pire cycle en termes d’utilisation depuis sa création : 

“Est-ce que quelqu’un utilise réellement la crypto ce cycle ?

Il semble que les seules utilisations actives en 2024 soient avec le Bitcoin hodling et le jeu des memecoins.

La DeFi est morte. Les NFT sont morts. Les cross-chain et L2 sont morts…

Ce cycle a été le cycle le moins prometteur pour le développement de la « crypto » depuis le lancement d’Ethereum en 2015.

Après 15 ans, les seuls produits de grande valeur que je peux voir aujourd’hui sont :

  1. Bitcoin. Réserve de valeur. Toujours le plus important.
  2. Stablecoins. Capacité à se couvrir et à déplacer rapidement des devises.
  3. Arbitrage sur contrats à terme (« le carry trade » et Ethena)

Pour cette partie du cycle, il s’agit du développement de cas d’utilisation réel le moins actif jamais enregistré dans l’écosystème crypto. Espérons que nous assisterons à une résurgence plus tard dans l’année.”

Même s’il déclare qu’il voit “un retour en force” pour la DeFi et la NFT, Charles soulève-là un point essentiel. En termes de revenus, Solana ou même de la plateforme memecoin Pump.fun ont réussi à dépasser les valeurs neregistrés par l’écosystème Ethereum tout entier. 

C’est là un message clair que les memecoins font ressortir un problème d’intérêt pour l’industrie générale de la crypto : 

“Cela a été dit à haute voix. Maintenant, le voile est levé et finalement, la « crypto » est ouvertement reconnue comme étant purement spéculative. 

C’est pourquoi les gens se sont tournés directement vers les mèmes. C’est juste une offre, pas de demande, et cela va durer des années.” répond Checkmate à Charles.

cryptonaute twitter

L’adoption d’Internet était plus rapide ?

Image

Bien souvent, l’adoption du Bitcoin et de la crypto est comparée à celle d’Internet. Alors est-ce finalement à juste titre ?

“Imaginez que vous soyez contre « Internet » et les « sociétés Internet » lors de l’élection présidentielle de 1996 et que vous espériez gagner des voix. En 1996, environ 20 % des Américains utilisaient Internet.

En 2024, environ 20 % des Américains utilisent la crypto. L’adoption de la cryptographie aujourd’hui date de 1996.” déclare Ryan Adams de chez Bankless.

Au final, avec les memecoins étant les plus performants dans de nombreuses phases des cycles, la crypto est largement utilisée comme moyen de spéculation. Cette incitation de retour sur investissement, cette lucrativité ne serait donc l’unique pouvoir attractif de l‘industrie crypto à l’heure actuelle.

Après des années de développement, la DeFi n’a toujours pas tenu ses promesses, à l’exception peut-être d’un projet prometteur comme Ethena Labs

“Si je le formule différemment… Le BTC a 15 ans, les stablecoins ont 11 ans, la DeFi 7 ans.

Il faut environ 10 ans avant que le monde s’en rende compte (ce qui, à mon avis, est également le cycle de gestation nécessaire pour passer à l’échelle des entreprises technologiques). C’était en 2017 avec Bitcoin. 2020 avec les stablecoins. ”répond à son tour Willy Woo. 

Les produits de la DeFi devront impérativement répondre aux besoins des utilisateurs. Et donc de les comprendre, avant d’espérer à l’adoption massive de leurs produits.

Alors comment était Internet à l’époque ?

Même si la crypto est pour l’instant adoptée et utilisée uniquement à but spéculatif et non par utilité d’un produit, Internet était bien loin de l’Internet d’aujourd’hui dans les débuts des années 2000 : 

“La vitesse était extrêmement faible. Un simple site Web sans animation peut prendre jusqu’à une minute à charger. Et il fallait attendre toute la nuit pour télécharger un film.

La conception Web n’existait pas en tant que chose. Les concepteurs de sites Web professionnels étaient des espèces rares. Les développeurs ont créé eux-mêmes les sites Web en utilisant uniquement du code HTML et c’était à eux de décider à quoi ressembleraient ces sites.”écrit Icons8 sur Medium.

Mais pour rappel, Internet était utilisé à l’époque pour des contenus médiatiques et ressemblants fortement à des memecoins. C’était le monde des “geeks”, comme les utilisateurs cryptos actuels sont les geeks de cette industrie :

“La première révolution Internet s’est produite au début des années 2000. Le réseau mondial n’était plus l’apanage des geeks techniquement avancés et devenait accessible à toute personne possédant un ordinateur personnel.”

En 2000, il n’y avait pas de plateformes de streaming ni de torrents. Les gens recherchaient de la musique et des vidéos sur des sites Web spéciaux. Il n’y avait pas de menus, de barres de recherche, de filtres ou d’outils de tri. Le défilement manuel était la seule option. Mais malgré tout cela, les sites Web proposant du contenu médiatique étaient extrêmement populaires.

“3 à 6 ans plus tard. Les entreprises ont commencé à réaliser que leur site Web n’est pas une carte de visite, mais un outil commercial. Certains créateurs de sites Web se sont préoccupés des problèmes de convivialité lorsqu’ils ont découvert que les utilisateurs ne lisaient pas, mais donnent plutôt des pages Web.”

Il aura alors fallu attendre un déclic des développeurs et l’arrivée du messie. Le premier iPhone est alors sorti et avec l’arrivée de Youtube deux ans plus tôt, tout a commencé à changer : 

“Le contenu généré par les utilisateurs a rapidement inondé le Web. Et avec l’essor des réseaux sociaux, les gens étaient impatients de le partager. Ainsi, au milieu des années 2000, la conception Web est devenue davantage axée sur le contenu. L’ère du Web 2.0 a commencé.”

Alors pour quand le vrai début de l’ère du web 3 ? Car si tout semble “mort” actuellement, il suffit d’un iPhone pour tout changer. Car l’iPhone aura réussi à réduire l’écart entre le développement du web et du mobile.

Mais cela nécessite surtout du contenu. Un produit que les gens veulent utiliser, dont ils ont besoin. Alors quel contenu peut permettre l’adoption massive du web 3 si elle est bien possible ? Internet aura exploser grâce aux contenus de partages. La SocialFi, ou le Gaming correspondent à cette tendance. 


Sources : Icons8.


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram